Arrivée de Gavin Shatkin au LATTS

 

gavinthumbnail

Le LATTS accueille ce mois de juin 2016 le professeur Gavin Shatkin (Northeastern University, Boston MA). Professeur d’urbanisme et d’aménagement, il dirige le cursus de master dans ce domaine ainsi qu’un programme d’études asiatiques à la Northeastern University (Boston, MA). Ses recherches portent sur le développement urbain en Asie. Dans ses travaux récents, notamment publiés dans l’ouvrage qu’il a dirigé Contesting the Indian City: Global Visions and the Politics of the Local (Wiley-Blackwell, 2013),  il s’est intéressé à l’économie politique du développement urbain de l’Inde à la suite des réformes libérales mises en œuvre dans le pays. Auparavant, il avait interrogé les conditions dans lesquelles les communautés pauvres des villes d’Asie peuvent revendiquer avec succès la régularisation des terres sur lesquelles elles sont établies, l’amélioration de leurs conditions de logement et le développement d’infrastructures pour assurer la desserte en services essentiels. Cet aspect de ses travaux a donné lieu à de nombreux articles publiés dans des revues majeures en études urbaines et en urbanisme, ainsi qu’à la publication de l’ouvrage Collective Action and urban poverty alleviation: community organizations and the struggle for shelter in Metro Manila (Ashgate, 2007).

Gavin Shatkin achève en ce moment l’écriture du manuscrit d’un livre consacré au développement de « méga-projets » immobiliers en Asie. Ces projets de très grande taille (à l’image de l’opération Bukit Jonggol Asri, dans la région métropolitaine de Jakarta, dont la surface de 30 000 hectares est équivalente à trois fois celle de la ville de Paris) constituent une « ville dans la ville ». Modalité essentielle de la production matérielle des métropoles asiatiques, forme constitutive des représentations qui en sont construites et diffusés mais aussi facteur de redistribution des pouvoirs au profit de promoteurs privés ‘ensembliers’, ces projets polarisent les débats dans le domaine des politiques urbaines et de l’urbanisme en Asie. Ce travail a donné lieu à une conférence le 7 juin dernier, et son intervention a été suivie d’une table-ronde à laquelle ont participé Charles Goldbum (Paris 8), Ludovic Halbert et Dominique Lorrain (LATTS).

Enfin, Gavin Shatkin a présenté une recherche qu’il a récemment débuté sur les implications politiques des inondations dans les villes côtières d’Asie, dans le cadre du séminaire EPPUR, aux côtés de Thierry Theurillat (University of Hong Kong) et Morgan Mouton (LATTS). Il participera par ailleurs à l’école d’été organisée début juillet à Pornichet (Loire Atlantique) par le Labex Futurs Urbains, pour laquelle il fera une présentation de ses travaux.

Les commentaires sont clos.