Arrivée de Jose Ignacio Vila Vazquez au LATTS

José I. Vila Vázquez est post-doctorant du Groupe Économie de l’Aménagement (GEA) de la Chaire Aménager le Grand Paris, associé au LATTS (sous l’encadrement de Martine Drozdz et des membres du Lab’Urba : Françoise Navarre, Sonia Guelton et Marie Llorente).

Il est docteur en Géographie et aménagement par les Universités de Paris 1 et Santiago de Compostela (en co-tutelle internationale), sous la direction de Petros Petsimeris et Rubén Lois, après une soutenance réalisée à Paris, en octobre de 2016. Cette thèse portait sur l’impact territorial des flagship projects dans les villes européennes à partir d’une comparaison entre les projets de la BnF F. Mitterrand à Paris, l’Opéra à Oslo, la Casa da Música à Porto et la Cidade da Cultura à Santiago de Compostela. Sa spécialisation sur les questions de la gouvernance et de l’évaluation des transformations induites par ces projets culturels « phares » l’a emmené à participer à plusieurs colloques internationaux et à réaliser plusieurs publications en Géographie, Paysage, Urbanisme et Aménagement. En cohérence avec cette inscription dans le champ des études urbaines, il a un premier post-doctorat au LabEx DynamiTe, sous l’encadrement d’Antoine Fleury, sur les changements dans la production des espaces publics dans des projets urbains des périphéries proches métropolitaines. Il est concentré sur les transformations dans l’ancienne banlieue rouge à travers l’analyse comparée de deux projets du Grand Paris (à Nanterre et à Aubervilliers) et d’un cas archétypique de la petite couronne métropolitaine de Barcelone (la Mina, à Sant Adrià del Besòs).

Durant cette année au sein du LATTS, il compte continuer à mener une investigation sur le Grand Paris avec une entrée double : les projets urbains et les acteurs. Cette recherche se focalise sur la figure des investisseurs et des investissements dans l’aménagement de la métropole francilienne, en s’appuyant, entre autres, sur les ressources documentaires et le réseau de partenaires de la Chaire Aménager le Grand Paris. Le questionnement de ce post-doctorat part de l’idée d’une complexification récente des financements des projets urbains et la possible transformation du rôle et des stratégies des investisseurs dans le processus de planification et la fabrique urbaine.

Les commentaires sont clos.