Arrivée du Professeur Phil Ashton

 

Le LATTS accueille au mois de juin 2017, le Professeur Phil Ashton (University of Illinois at Chicago, Chicago IL). Professeur associé d’urbanisme et de politique urbaine, il est également doyen adjoint responsable des affaires académiques au Collège d’urbanisme et des affaires publiques de l’UIC. Ses recherches portent sur le la restructuration du système bancaire aux États-Unis, avec un accent particulier sur l’évolution des règlements financiers et des stratégies socio-spatiales des banques depuis les années 1990. Son approche vise à combiner les méthodes de la géographie économique et de l’organisation industrielle avec des cadres théoriques mettant l’accent sur les relations de pouvoir entre débiteurs et créanciers. Il a utilisé cette approche afin de produire une série d’analyses sur le marché des prêts hypothécaires subprime qui critique les interprétations classiques de la façon dont les emprunteurs et les quartiers des minorités se situent dans le «nouveau marché financier». Il a publié des travaux dans ce domaine dans les revues Environment & Planning A, Economy and Society, Economic Geography, et The International Journal of Urban and Regional Research. Au LATTS, il travaille sur un manuscrit axé sur le litige des procédures judiciaires de fraude et de discrimination contre les grandes banques.

Avec ses collègues de l’UIC Rachel Weber et Marc Doussard, Phil Ashton a récemment attiré son attention sur le rôle des banques d’investissement et des fonds d’infrastructure dans la production de marché croissant pour les actifs d’infrastructure urbaine, y compris le Skyway de Chicago et les parcs de stationnement. Ce travail était le sujet d’une présentation au LATTS le 6 juin 2017, intitulée «’Third Wave’ Infrastructure Privatization and the Financialization of the US Local State».

Il intervient le 19 juin 2017 au LATTS pour présenter une recherche en cours intitulée : Hordes with Cash’: Crowdfunding and Post-Crisis Urban Investment.
Résumé de son intervention du 19 juin 2017

Les commentaires sont clos.