Leny Patinaux

Présentation

Leny Patinaux est chercheur post-doctorant au Latts depuis octobre 2018 et financé par l’Ifris. Ses recherches portent sur l’optimisation de l’approvisionnement énergétique. À partir d’une étude de la conception et des usages d’outils de modélisation, il cherche à saisir comment les impératifs économique et écologique d’optimiser la production et la distribution d’énergie se conjuguent avec un troisème impératif, construire des systèmes techniques robustes. Ce questionnement repose sur le postulat que les modèles sont toujours des représentations simplifiés de la réalité. De ce fait, les analyses de risques – technologiques, environnementaux, politiques ou économiques – doivent composer avec l’existence d’incertitudes sur le fonctionnement réel des systèmes qu’il s’agit de gérer au mieux. De plus, la modélisation de l’approvisionnement énergétique impose de mettre en économie les évolutions envisagées du marché de l’énergie. Cette construction quantifiée des futurs de l’énergie se heurte notamment à la difficulté d’appréhender les évolutions techniques et géopolitiques. Par cette étude, Leny Patinaux essaie ainsi de repenser le déploiement des systèmes énergétiques à partir des pratiques de calcul et de la territorialité des installations.

Auparavant, Leny Patinaux a soutenu en décembre 2017 une thèse au Centre Alexandre Koyré sous la direction de Dominique Pestre. Intitulée Enfouir des déchets nucléaires dans un monde conflictuel. Une histoire de la démonstration de sûreté de projets de stockage géologique, en France (1982-2013), elle a été financée par l’Andra entre 2012 et 2015. Cette thèse est organisée autour de deux questionnements. D’une part, que font pratiquement les ingénieur.es de l’Andra lorsqu’ils et elles travaillent à montrer la sûreté d’un ouvrage chargé de protéger l’humanité durant plusieurs centaines de milliers d’années (le temps de la décroissance radioactive de certains radionucléïdes contenus dans les déchets nucléaire) ? Et d’autre part, qu’implique la problématisation de la question du devenir des déchets nucléaires comme une question scientifique? Ainsi, cette thèse s’attache à tenir ensemble la question de l’administration de la preuve de la sûreté d’un stockage et celle du gouvernement de l’aval du cycle nucléaire.

Leny Patinaux est chargé d’enseignement à Sciences Po, à Télécom ParisTech et à l’Université de Paris 8.

Il participe également à l’animation du séminaire L’utopie technicienne et ses déchets : l’État nucléaire à l’épreuve des territoires en lutte à l’EHESS.

Publications

Les commentaires sont clos.