Mélanie Rateau

Profil

Mélanie Rateau est géographe-aménageur. Avant d’engager sa thèse sur l’énergie en Afrique, elle a participé au projet ORVA2D « Organisation de la valorisation des déchets dans les Pays en Développement » pour l’Agence Française du Développement en travaillant plus particulièrement sur l’Amérique Latine. Elle s’intéresse ainsi aux services urbains dans les pays du Sud.

Thèse

Configurations hétérogènes de fourniture électrique et inégalités d’accès aux services énergétiques

La généralisation de l’accès à l’électricité en Afrique Subsaharienne est entravée par des problèmes d’infrastructures lacunaires et de pénurie d’énergie (Africa Progress Panel 2015). Ces défaillances constituent un terreau favorable à l’émergence de pratiques illégales, informelles et alternatives. La part de la population ayant accès au réseau conventionnel y est de 30% en moyenne en 2012 (International Energy Agency 2014), mais ce chiffre cache des différences entre les pays de cette Afrique plurielle. Par exemple, seulement 25,5% de la population a accès au réseau conventionnel au Bénin (Direction Générale de l’Énergie 2017), contre 45% au Nigéria (Ley, Gaines et Ghatikar 2015). Ces inégalités d’accès se retrouvent aux échelles nationales, entre zones urbaines et rurales (Direction Générale de l’Énergie 2017; Ley, Gaines et Ghatikar 2015), mais aussi au sein même des villes. Ma recherche au sein du Latts (UMR 8134) se concentre sur ces échelles urbaines et porte sur les agglomérations de Cotonou au Bénin (en y incluant Abomey-Calavi et Semè-Kpodji) et d’Ibadan au Nigéria.

Ma recherche doctorale, débutée fin 2016 sous la direction de Sylvy Jaglin (Latts) et le co-encadrement d’Armelle Choplin (Prodig), examine les artefacts infrastructuraux (Lawhon et al. 2017) non pas comme de simples objets techniques, mais comme parties de configurations de fourniture de l’électricité (Olivier de Sardan et al. 2010) différenciées spatialement. Cette configuration de fourniture est définie comme « combinaisons d’acteurs, d’institutions et de moyens qui permettent à un bien d’être délivré (…) quelles que soient les formes de cette co-délivrance : collaboration (directe ou indirecte, ponctuelle ou permanente), substitution, concurrence, complémentarité, etc.[1] » (Ibid., p. 8‑9). De là, nous nous demandons comment est-ce que ces configurations épousent le territoire ? Est-ce qu’elles démocratisent l’accès aux services énergétiques électriques ? Comment est-ce que le couple électrification et urbanisation se co-transforme ?

Pour répondre à ces interrogations, trois entrées structurent la recherche. Une première entrée par la socio-anthropologie du développement (Blundo et Olivier de Sardan 2012; Jacob et Lavigne Delville 2016), par les concepts de bricolage institutionnel (Frick-Trzebitzky 2017) et de normes pratiques (Olivier de Sardan 2008), nous permet d’interroger les liens entre configuration de fourniture de l’électricité et pouvoir institutionnel. Un deuxième axe questionne les relations entre innovations et transition infrastructurelle au regard des pratiques quotidiennes, par la mobilisation des concepts d’innovation par l’usage (Cardon 2008) et autres disnovations (Grimaud, Tastevin et Vidal 2017). Par une approche territorialisée des inégalités d’accès aux services énergétiques électriques, la troisième entrée de notre recherche s’attache à comprendre les effets des nouvelles configurations de fourniture sur le service public (Sioshansi 2017; Orton et al. 2017).

[1] En anglais dans le texte: « combinations of actors, institutions and means which permit the delivery of a good under some form or other of co-production: collaboration (direct or indirect, episodic or permanent), substitution, competition, complementarity, etc. »

Références citées

Ci-dessous sont listées les références citées dans la présentation du sujet de thèse. Il ne s’agit pas d’une bibliographie exhaustive.

Africa Progress Panel, 2015, Power people planet seizing Africa’s energy and climate opportunities: Africa progress report 2015, Geneva, Africa Progress Panel.

Blundo Giorgio et Olivier de Sardan Jean-Pierre, 2012, « La corruption quotidienne en Afrique de l’Ouest », Politique africaine, 15 novembre 2012, no 83, p. 8-37.

Cardon Dominique, 2008, « Innovation par l’usage » dans Enjeux de mots : Regards multiculturels sur les sociétés de l’information, Edition multilingue français-espagnol-anglais-portugais, Caen, France, C&F Editions.

Direction Générale de l’Énergie, 2017, Système d’information énergétique du Bénin – Rapport annuel 2015 et évolution 2010-2015, s.l., Ministère de l’Énergie de l’Eau et des Mines, République du Bénin.

Frick-Trzebitzky Fanny, 2017, « Crafting adaptive capacity: Institutional bricolage in adaptation to urban flooding in Greater Accra », Water Alternatives, 2017, vol. 10, no 2, p. 625.

Grimaud Emmanuel, Tastevin Yann Philippe et Vidal Denis, 2017, « Low tech, high tech, wild tech. Réinventer la technologie ? », Techniques & Culture, 13 novembre 2017, n° 67, no 1, p. 12-29.

International Energy Agency, 2014, World Energy Outlook 2014, s.l.

Jacob J.P. et Lavigne Delville Philippe, 2016, Comprendre la trajectoire des interventions de développement : processus d’acteurs dans trois projets d’eau potable (Burkina Faso, Haïti, Ghana) : rapport final de la recherche, Paris, AFD.

Lawhon Mary, Nilsson David, Silver Jonathan, Ernstson Henrik et Lwasa Shuaib, 2017, « Thinking through heterogeneous infrastructure configurations », Urban Studies, 21 août 2017, p. 1-13.

Ley Karsten, Gaines Jeremy et Ghatikar Anil, 2015, The Nigeria Energy Sector. An overview with a special emphasis on renewable energy, energy efficiency and rural electrification, Abuja, GIZ, NESP.

Olivier de Sardan J. P., Abdulkader A., Diarra A., Issa Y., Moussa H., Oumarou A. et Alou M. T., 2010, « Local governance and public goods in Niger », Africa Power and Politics Programme Working Paper, 2010, vol. 10.

Olivier de Sardan Jean-Pierre, 2008, « À la recherche des normes pratiques de la gouvernance réelle en Afrique », Discussion Paper, 2008, no 5, (coll. « Afrique : Pouvoir et politique »).

Orton Fiona, Nelson Tim, Pierce Michael et Chappel Tony, 2017, « Chapter 14 – Access Rights and Consumer Protections in a Distributed Energy System » in Innovation and Disruption at the Grid’s Edge, s.l., Elsevier, p. 261-285.

Sioshansi Fereidoon P., 2017, « Chapter 1 – Innovation and Disruption at the Grid’s Edge » in Innovation and Disruption at the Grid’s Edge: How distributed energy resources are disrupting the utility business model, s.l., Academic Press, p. 1-22.

Publications

  • Rateau Mélanie, 2017, « Conflictos de apropiación de residuos reciclables e innovaciones socioinstitucionales en Lima », Territorios, 26 juillet 2017, vol. 0, no 37, p. 61‑80.
  • Durand Mathieu, Bécat Sébastien et Rateau Mélanie, 2016, « La integración de los recicladores como modelo de gestión compartida de los residuos en Lima » dans Aurélio Bandeira Amaro et Roberto Verdum (eds.), Política Nacional de Resíduos Sólidos e suas interfaces com o espaço geográfico: entre conquistas e desafios, s.l., Editora Letral, p. 203‑217.

Les commentaires sont clos.