La métropolisation, une « nouvelle donne » territoriale ? La démocratie politique et sociale aux prises avec les reconfigurations urbaines.

En France, la Loi de modernisation de l’action publique territoriale et d’affirmation des métropoles (dite loi MAPAM ou MAPTAM, du 27 janvier 2014) et la Loi portant nouvelle organisation territoriale de la République (dite loi NOTRe du 7 août 2015) alimentent un débat déjà ancien sur la décentralisation en donnant une traduction institutionnelle au processus de métropolisation. Celle-ci, entendue généralement comme processus de concentration urbaine et de mise en concurrence dans une économie mondialisée, met en tension divers aspects du fonctionnement démocratique : elle affaiblit les mécanismes de représentation, met à distance les citoyens, et territorialise la régulation d’enjeux sociaux et économiques majeurs. L’objectif d’ensemble du projet de recherche est de saisir ces processus et d’examiner leur caractère disparate et fragmenté. Il procède pour cela à l’étude simultanée de 6 cas (Bordeaux, Nantes, Rennes, Lyon, Belfort-Montbéliard, Marseille). Dans ce cadre, ma contribution consiste d’une part à coordonner l’étude de cas marseillaise, et d’autre part à enquêter sur son volet social et institutionnel. Sur ce volet, Aix-Marseille-Provence-Métropole fusionne 6 EPCI, regroupe leurs agents au sein d’une administration unique, dotée d’une nouvelle représentation syndicale et de nouvelles instances paritaires. Mon questionnement vise à comprendre comment ces réorganisations affectent les organisations syndicales des collectivités locales directement concernées. Mon enquête met en lumière différents effets : une tendance renforcée à la professionnalisation au sein des OS, pour faire face à la complexité des enjeux ; l’affaiblissement des relations entre responsables syndicaux et élus locaux, du fait de la concentration du pouvoir autour du nouveau chef de l’exécutif ; une indifférenciation de l’offre syndicale, obligée de se coaliser pour peser dans les instances paritaires.

Mots-clés : Métropole, Aix-Marseille Provence Métropole, organisations syndicales, transferts, agents.

Méthode : Recherche documentaire ; entretiens semi-directifs ; organisation de séminaires avec des responsables de la CGT aux niveaux national et local.

Les commentaires sont clos.