Mariana Reis Santos : Les effets de la pratique et du discours de planification à long terme sur le développement résidentiel et ferroviaire : Une analyse des régions rurales-urbaines de Paris et Rome

Directrice de thèse : Nathalie Roseau

En raison de leur large éventail d’opportunités professionnelles et culturelles, les villes d’Europe connaissent un regain d’attractivité. En conséquence, l’utilisation et le développement des terres dans leurs emplacements centraux s’intensifient. Simultanément, les zones périurbaines continuent de s’étendre, créant des environnements ruraux-urbains fragmentés. En effet, l’étalement rural-urbain est l’un des plus grands défis pour parvenir à un développement durable en Europe et à l’étranger, et la planification a un rôle fondamental pour relever ce défi.

Alors que des processus tels que l’étalement et la densification se mêlent au développement des infrastructures de transport, les discussions sur la mobilité se multiplient. Ainsi, cette thèse interroge le rôle de la planification dans la coordination des stratégies de densification et de mobilité pour relever le défi de l’étalement rural-urbain et du développement durable dans les grandes régions urbaines européennes. Plus précisément, il évalue comment les générations de planification des transports-urbanisation ont été conceptualisées en relation / conflit avec le contexte des régions rurales-urbaines (RRUs) de Paris et de Rome.

Travers cette évaluation, cette thèse vise (1) à mettre en perspective de nouveaux développements pour comparer et identifier des modèles et des changements ; (2) comprendre si ces aménagements ont ou non réduit efficacement l’étalement urbain et le rôle des notions de compacité et de densité dans ces contextes et ; (3) pour comprendre si oui ou non les discours et les récits derrière la pratique de la planification ont eu un effet et les forces sous-jacentes derrière ces résultats.

 

Because of their broad set of professional and cultural opportunities, cities in Europe are experiencing renewed attractiveness. As a consequence, the use and development of land in their central locations are intensifying. Simultaneously, peri-urban areas continue to sprawl, creating fragmented rural-urban environments. Indeed, rural-urban sprawl is one of the biggest challenges to achieve sustainable development in Europe and abroad, and planning has a fundamental role in tackling this challenge. 

As processes like sprawl and densification intertwine with transport infrastructure development, discussions on mobility are now on the rise. Accordingly, this thesis questions the role of planning in coordinating densification and mobility strategies to meet the challenge of rural-urban sprawl and sustainable development in major European urban regions. Specifically, it evaluates how transport-urbanisation planning generations were conceptualised in relation/conflict to the context of the rural-urban regions (RURs) of Paris and Rome. 

Through this evaluation, this thesis aims (1) to put new developments into perspective for comparing and identifying patterns and changes; (2) to understand if these developments have or not effectively reduced urban sprawl and the role of the notions of compactness and density in these contexts and; (3) to comprehend whether or not the discourses and narratives behind planning practice had an effect and the underlying forces behind these outcomes.

Année d’inscription : 2021

Ecole doctorale : Villes, Transports et territoires

 

Les commentaires sont clos.