Juliette Pinard

Sujet de thèse

Thèse sous la Direction d’Olivier Coutard et d’Elsa Vivant

L’urbanisme transitoire, nouvel instrument au service du projet urbain : de la transformation de la ville à la transformation des acteurs de l’urbanisme et de l’immobilier

La thèse porte sur la diffusion d’une pratique ancienne et alternative, celle de l’occupation temporaire des espaces vacants, dans les pratiques urbanistiques et immobilières des acteurs du Grand Paris.

En effet, la période actuelle est marquée par la multiplication des projets d’occupation temporaire menés dans une logique d’urbanisme transitoire, devant permettre d’initier, de préfigurer et d’accompagner la transformation d’un site en attente de mutation avant l’arrivée d’un projet urbain. Le développement de l’urbanisme transitoire est porté à la fois par des collectivités, des aménageurs, des promoteurs, des grands propriétaires et par l’émergence de nouveaux professionnels, révélant l’engouement croissant et la pluralité de valeurs (urbaines, sociales, culturelles, économiques, etc.) désormais associés à cette pratique.

Le terrain principal de la thèse porte sur la stratégie d’urbanisme transitoire développée par SNCF Immobilier depuis sa création en 2015, d’une démarche à l’origine expérimentale à sa structuration en une nouvelle stratégie d’entreprise. L’analyse de la mise en œuvre des projets d’urbanisme transitoire et des ambitions stratégiques qu’ils portent, permet d’illustrer plus largement la transformation des pratiques professionnelles, des modes d’action et des représentations en cours au sein de l’organisation. Plus largement, il s’agira de démontrer la manière dont l’urbanisme transitoire tend à devenir un nouvel instrument au service du projet urbain, de la gestion d’un site à sa valorisation future.

A la fois levier de transformation urbaine et de changement dans l’organisation, l’urbanisme transitoire est mobilisé dans la thèse comme un prisme d’analyse permettant d’étudier les interrelations entre production matérielle de la ville et mutation des acteurs de l’urbanisme et de l’immobilier.

Mots clefs : #Urbanisme transitoire   #Occupation temporaire   #Projet Urbain   #SNCF 

Publications et communications

Articles publiés dans des revues sans comité de lecture 

Pinard, Juliette  et Elsa Vivant. (2017). La mise en évènement de l’occupation temporaire : quand les lieux artistiques off inspirent les opérateurs in de la production urbaine. L’Observatoire, 50,(2), 29-32. https://www.cairn.info/revue-l-observatoire-2017-2-page-29.htm

Pinard, J. (2016). Patrimoine et identité territoriale face à la modernité: L’exemple de la région du Shekhawati. Population & Avenir, 729,(20), 14-16. https://doi.org/10.3917/popav.729.0014

 

Colloques et conférences à comité de sélection

Pinard, J. (2017) Between Urban Justice and Social Exclusion : The Cultural Temporary Use of Space in Question. Presentation during the International Conference : RC21 Rethinking Urban Justice. Septembre 11 – 13, 2017, Leeds, UK

Pinard, J. (2017). L’occupation temporaire et culturelle des espaces vacants, nouvel outil de gestion du foncier ? #6 Atelier du Foncier du RJCF : Le grand évènement, un défi urbain et foncier. 9 juin 2017, Ecole d’Urbanisme de Paris.

Pinard, J. (2017). Du squat artistique au nouvel objet immobilier : trajectoire de mutation de l’occupation temporaire comme pratique alternative. Journée des jeunes chercheurs de l’Institut de Géographie de Paris (JIG), Géographie de l’alternatif, géographies alternatives ? Le 6 avril 2017, Institut de Géographie de Paris

Pinard, J. (2016). Protecting Shanghai Heritage Through Creative and Cultural Cluster Strategy : Towards Metropolization, Urban Renewal and Identity. Presentation during the International Conference : Inheriting the City: Advancing Understandings of Urban Heritage.  March 31 – April 4, 2016, Taipei, Taiwan

Pinard, J. (2015). Entre destruction et patrimonialisation d’un patrimoine emblématique ; l’enjeu de la transmission mémorielle dans le maintien de l’unité territoriale et de l’identité collective dans la région du Shekhawati en Inde. Journée de tables rondes et débats organisée par Patrimoine sans frontières : Patrimoine et transmission mémorielle. 21 novembre 2015, Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Paris-La Villette.

 

Communications lors d’ateliers, tables rondes et séminaires

Intervention lors de la conférence « Commerce temporaire : vers de nouvelles logiques de programmation urbaine ? » de la Chaire Aménager le Grand Paris, le 16 avril 2019, aux Grands Voisins, Paris

Intervention lors du 6e forum du Cercle des Développeurs « L’occupation temporaire, des friches aux projets », 11 octobre 2018, Saint-Etienne

Animation de la table ronde « Quels indicateurs pour évaluer les tiers-lieux ? », Métamines #2, juin 2018, au 6B à Saint-Denis

Participation au rapport d’étonnement du programme de recherche « Crises de la ville, futurs de l’urbain », au Centre Culturel International de Cerisy, du 2 au 6 mai 2018

Intervention lors du 6ème atelier du Club Innovation &  Immobilier dédié à l’urbanisme temporaire, le jeudi 6 juillet 2017 aux Grands Voisins

Présentation du sujet de la thèse à l’occasion du « Forum-camping : De l’espace public à l’espace commun ». 14 et 15 juin 2017, aux Grands Voisins, Paris.

Intervention  lors de la table ronde « L’occupation temporaire pour des besoins permanents ? », organisée par les étudiants de l’Ecoles d’Urbanisme de Paris, 17 mars 2017, le Shakirail, Paris.

 

Cours, séminaires universitaires

Visit of a thesis field, to the delegation of the doctoral program Villard d’Honnecourt of the National Schools of Architecture of Paris-Belleville, Delft, Seville and Venice, June 25, 2019, La Cité Fertile, Pantin.

Animation d’un cours de Master 1 à l’Ecole d’Urbanisme de Paris, « L’urbanisme transitoire, nouvelle pratique au service du projet urbain? », 2019.

Intervention dans le cadre du séminaire « Babel-Babylone », du master Métropoles de l’École d’Architecture de la Ville & des Territoires à Marne-la-Vallée, le 12 mai 2017, Champs-sur-Marne.

 

PhD Project

Transient urbanism, new instrument of the urban project: from the transformation of the city to the transformation of urban and real estate stakeholders

The thesis focuses on the spread of an ancient and alternative practice, the temporary use of vacant spaces, within the urban and real estate practices of the actors of the Greater Paris.

Indeed, the current period is marked by the multiplication of temporary occupancy projects carried out in a logic of transient urbanism, in order to initiate, prefigure and accompany the transformation of a site waiting for change in the context of an urban project. The emergence for the notion of transient urbanism is carried by local authorities, institutions, large landowners, developers and new professionals, revealing the growing ambitions associated with these temporary uses.

In this context, the thesis particularly focuses on the transient urbanism strategy developed by SNCF Immobilier, created in 2015 for the management and enhancement of the assets of the french national railway group. Through this example, the aim is to demonstrate how transient urbanism becomes a new instrument for the urban project, from the land management today, to its future development.

More broadly, the growing enthusiasm for transient urbanism allows to question the evolution of practices, professions and representations of urban and real estate stakeholders. The prism of transient urbanism thus appears as a means to analyze the interrelationships between the material transformations of the city and the transformations of urban and real estate actors.

Key Words : #Transiet Urbanism  #Temporary Use  #Urban Project   #SNCF   #Greater Paris

Les commentaires sont clos.