Aude Danieli

Biographie/Biography

Aude DANIELI, sociologue, membre du Laboratoire Techniques, Territoires et Sociétés (Université Paris Est, École des Ponts ParisTech, CNRS). S’intéressant aux processus d’innovation et aux mutations induites par le numérique, elle a enquêté auprès de nombreux acteurs au sein de mondes sociaux très différents : ingénieurs-concepteurs, marketeurs, data scientists, représentants institutionnels, pouvoirs publics et agences gouvernementales, ménages en souffrance, personnes électrohypersensibles, consommateurs de classe moyenne, militants, professionnels de la relation de service, etc. Elle est l’auteure, en novembre 2018, d’une thèse intitulée « La « mise en société » du compteur communicant. Innovations, usages et controverses dans les mondes sociaux du compteur d’électricité Linky en France » et de « The French electricity smart meter: reconfiguring consumers and providers » (Routledge, 2018, ouvrage collectif). À l’université Paris-Est, elle enseigne la sociologie dans le cadre de la licence universitaire de l’UFR SHS.

Au croisement des espaces industriels (EDF), académiques (laboratoire LATTS) et d’enseignement (Université Paris Est Marne-la-Vallée), elle vient de terminer une thèse en sociologie sur les processus d’innovation relatifs aux compteurs communicants d’électricité Linky, régulièrement à la Une des médias. Son enquête sur les controverses sociales autour de ces technologies numériques permet l’analyse des processus d’innovation relatifs à ces compteurs communicants et des conflits qu’ils peuvent susciter dans la société française. Elle propose au travers d’un important travail empirique d’étudier in fine comment les controverses et les tensions autour de cette nouvelle technologie numérique modèlent ses fonctionnalités et ses usages. Cette recherche s’appuie sur près de 135 entretiens menés avec l’ensemble des parties prenantes, de la conception et de la diffusion, ainsi que sur l’étude de deux terrains contrastés d’expérimentation du compteur Linky. Des analyses documentaires (archives historiques, coupures de presse, analyses statistiques) ainsi que cinq enquêtes qualitatives (entretiens et observations) ont été conduites entre 2012 et 2016 dans quatre zones géographiques en France (Île-de-France, Sud Ouest, Grand Lyon, Indre-et-Loire). Ce travail de recherche a été mené sous la direction scientifique d’Olivier Coutard, DR CNRS, LATTS et en partenariat avec Cécile Caron, ingénieure en sociologie, Groupe de Recherche Énergie, Technologie et Société (GRETS), EDF Lab.
Mots-clefs : innovation, numérique, énergie, controverses, compteur communicant, réseau intelligent, morale, données
_
Graduated in Sociology from the University of Paris Est, Aude Danieli is a Ph.D. candidate in sociology at the laboratory in social science Territories, Societies, Techniques (LATTS, Ecole des Ponts-Paristech, Université Paris Est, CNRS), under the scientific direction of Olivier Coutard, Director of Research, CNRS, LATTS and with the partnership of Cécile Caron, Engineer in Sociology, laboratory in social science Energy, Technology, Society (GRETS), EDF Lab. Her research focuses on innovation processes and controversies in digital and energy, concerning electric smart meters (« Linky ») in France and on the social worlds that they mobilize: design engineers, journalists, customers in newly equipped domestic environments. It is based on empirical data collected through about more 135 interviews and observations through 5 surveys conducted in 4 different geographic areas in France and an immersive research of more of 4 years within EDF Lab (Electricité de France/ Research and Development Direction).
Key words : innovation, digital, energy, controversies, smart meter, smart grid, design process, data, moral

Recherche doctorale : La "mise en société" du compteur communicant. Innovations, usages et controverses dans les mondes sociaux du compteur d’électricité Linky en France

 

La « mise en société » du compteur communicant. Innovations, usages et controverses dans les mondes sociaux du compteur d’électricité Linky en France. Sous la direction scientifique d’Olivier Coutard, DR CNRS, LATTS. En partenariat avec EDF Lab, sous le tutorat de Cécile Caron, ingénieure-chercheuse en sociologie, Groupe de recherche Énergie, Technologie, Société (GRETS).

Résumé : Si le numérique transforme le secteur de l’énergie, l’ampleur et les formes prises par cette évolution restent à étudier. La conception du compteur communicant Linky a été accompagnée dès 2005 de nombreuses tentatives de redéfinition des conduites individuelles, prônant l’avènement d’un « consommateur intelligent » (smart consumer), qui repose à la fois sur une logique d’ouverture des marchés de l’énergie et sur un principe d’économie et de transition énergétique. Or, l’installation de cette nouvelle technologie, déjà installée dans de nombreux autres pays depuis le début des années 2000, fait débat, et ce, depuis son lancement expérimental en 2010.

Contre une rationalité sans lieu et sans histoire du compteur Linky, cette thèse en sociologie de l’innovation propose d’analyser les formes de politisation et les modalités d’appropriation que suscitent la conception, la réception et le fonctionnement de cette nouvelle technologie. Cette étude met en évidence que les qualifications du compteur Linky dépassent les espaces de conception : le sens et les appropriations se construisent au sein des mondes sociaux parties prenantes du compteur Linky. À chacune des étapes d’innovation dans les mondes sociaux étudiés du compteur Linky, de nouvelles controverses apparaissent, s’articulant autour de débats en apparence très éloignés les uns des autres. Le compteur Linky, en tant qu’infrastructure de numérisation du monde de l’énergie, agit ainsi comme un révélateur de nouvelles interrogations, à l’aune de débats contemporains sur la consommation, la santé, et le numérique, tels que négociés par plusieurs « entrepreneurs de cause », qu’ils soient professionnels ou non (défenseurs de la protection des données personnelles, collectifs électrohypersensibles, promoteurs de la transition énergétique, militants de l’ouverture des données personnelles, personnels de terrain). Omniprésente, les figures de l’usager et du citoyen n’ont de cesse d’être invoquées au sein de ces régimes de dénonciations : usager acteur de ses consommations, précaires énergétiques, victimes sanitaires, personnes dont la vie privée est atteinte, etc.

Braquer le projecteur sur la nouveauté du compteur Linky ou les controverses médiatiques qu’il suscite masque en partie l’ensemble des régulations à l’œuvre opérées par les mondes sociaux du compteur Linky : la thèse montre que les dynamiques de controverses sont liées à des spécificités locales (histoire sociopolitique des territoires ; réseaux associatifs et politiques ; caractéristiques des parcs de compteurs analogiques). L’étude de la relation de service des professionnels de terrain/clients montre également le poids des régulations de proximité : après une intense phase de résolution de litiges, les professionnels vont resserrer le sens et les usages de l’infrastructure dans le cadre d’une relation de service pacifiée autour de la figure d’un client honnête tenu à distance de son infrastructure de comptage. Le compteur Linky — ce qu’il devrait être, ce qu’il devient finalement — donne à voir une pluralité de modèles de société (société sobre en économies d’énergie, société « connectée », etc.). C’est à l’analyse de ce processus, de cette « mise en société », présidant la transformation et l’adaptation du compteur Linky, que cette thèse est consacrée.

Cette recherche, en partenariat avec le Groupe de Recherche Énergie Technologie et Société (EDF Lab), s’appuie sur près de 135 entretiens et des observations ethnographiques (en Île-de-France, dans le sud-ouest, en Indre-et-Loire et dans la métropole lyonnaise), menés avec l’ensemble des parties prenantes, de la conception et de la diffusion, sur l’étude de deux terrains contrastés d’expérimentation du compteur Linky, ainsi que d’analyses de contenus médiatiques et d’archives historiques des entreprises de l’énergie.

Mots-clefs : compteur communicant, énergie, innovation, médias, controverses, morale, données

Publications

 

Contributions dans des ouvrages collectifs

« The French electricity smart meter: reconfiguring consumers and providers » In Infrastructure in practice : the evolution of demand in networked societies, E. Shove, F. Trentmann (dir.), Routledge, Londres, p. 155-167, novembre 2018

« Le compteur Linky bientôt chez vous. Les régulations de proximité à l’épreuve de nouveaux mécontentements » In L’atelier des usages de l’énergie. Anthropologie d’une transition en cours, coord. H. Subrémon, N. Ortar, Éditions Pétra, Paris, p. 151-172, décembre 2018.

« La « mise en société » du compteur d’électricité communicant Linky. Enseignements sociologiques de la trajectoire d’innovation d’un outil de régulation économique », p. 123-136 In Pratiques sociales et usages de l’énergie, coord. I. Moussaoui, M. Pierre, Editions Lavoisier, Paris, 2016

Rapports de recherche

De la résurgence des controverses contre le compteur Linky en phase de généralisation et ses conséquences sur la mise en œuvre des projets d’offres et de services de l’énergie, EDF Lab, février 2017, 20 p.

Concevoir le compteur Linky et ses usages : la construction morale des marchés, des datas et des technologies numériques, EDF Lab, janvier 2017, 99 p.

Compteur Linky : les régulations de proximité à l’épreuve de nouveaux mécontentements locaux (paiement de l’énergie, privacy et nouveaux services), EDF Lab, janvier 2017, 40 p.

Une réactivation de la polémique sanitaire sur les compteurs communicants Linky (mai et juin 2015)?, Note d’alerte à l’intention du comité de direction (P.Monloubou, directeur général ENEDIS et service de Communication du Programme Linky, Programme Commerce EDF Lab), juillet 2015, 13 p.

Enquêter sur un compteur d’électricité : un objet technique à la conquête de mondes sociaux (premières observations empiriques), EDF Lab, avril 2015, 49 p.

Les controverses des compteurs communicants d’électricité Linky dans les médias locaux (2009-2013) : de la dénonciation publique à l’affaiblissement médiatique local, EDF Lab, novembre 2014, 38 p.

La construction de la mesure et son objectivation. Mesures techniques et morales, dispositifs matériels, pratiques sociales : approche bibliographique, EDF Lab, septembre 2013, 40 p.

Innovation, mesure et réseaux sociotechniques : les débats publics et les expérimentations du compteur électrique communicant Linky, EDF Lab, septembre 2013, 21 p.

Actions de diffusion de la recherche

 

Membre du comité d’expert national du débat participatif Linky, Les Cahiers de la Ville responsable en partenariat avec ENEDIS.

Interview, Aude Danieli, Une sociologue au pays de Linky, Le Dauphiné Libéré, 20 janvier 2018. http://www.ledauphine.com/drome/2018/01/20/aude-danieli-une-sociologue-au-pays-de-linky

Interview, Qui sont les anti-Linky, quels sont leurs réseaux? Usbek & Rica, 31 janvier 2018. https://usbeketrica.com/article/qui-sont-les-anti-linky-quels-sont-leurs-reseaux

Interview, Pourquoi le compteur Linky électrise les passions, Le Monde, 22 décembre 2017. http://www.lemonde.fr/economie/article/2017/12/23/pourquoi-le-compteur-linky-electrise-les-passions_5233788_3234.html

Audition à l’Assemblée Nationale par la Commission des Affaires économiques et l’Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques (OPECST) dans le cadre des tables rondes sur les enjeux sociétaux et économiques des compteurs communicants, Paris, 15 décembre 2017

La «mise en société» du compteur Linky : débats et expérimentations dans les mondes sociaux du comptage (avec C. Caron),Printemps de la Recherche EDF Lab et École Polytechnique, septembre 2015

Communications

(à venir) « Confidentialité et anonymisation des données de terrain dans le cadre d’une thèse en sociologie menée dans l’industrie : un travail d’équilibriste », séminaire doctoral et postdoctoral de sciences humaines « Travaux de recherche d’utilité collective », Laboratoire Techniques, Territoires, Sociétés (date à définir, courant mai 2019)

(sur invitation) « Le compteur Linky : progrès ou arnaque ? ». Sociologie d’une promesse technologique aux carrefours des mondes sociaux de l’énergie et du numérique, colloque Mutations des systèmes électriques entre perspective sociétale et coopération(s) «territoriale(s)», chaire Réseaux électriques, Société(s) en transition(s), Table ronde « Technophilie versus technocritique : Quel avenir pour l’innovation ? Étude(s) sur la réception des compteurs communicants », Université Bordeaux, Université Bordeaux Montaigne, 10 avril 2019

L’énergie, nouveau cadre des mobilisations locales ? Compteur Linky et mise sous tension citoyenne, journée d’étude La transition énergétique change-t-elle les territoires ? Sciences Po de Rennes, Arènes, IEP de Rennes, 22 novembre 2017

Compteur Linky et mise sous tension citoyenne, Séminaire de recherche Infrastructures Numériques « Mesurer la société. Compteurs électriques et normes comportementales au Brésil et en France » en commun avec Francesca Pilo, coord. par A.-M. Fritz, D. Trupia, LATTS, Champs-sur-Marne, septembre 2017

La fraude entre usages et conception. Étude de cas avec le compteur communicant Linky, Séminaire de recherche Infrastructures Numériques « Fraude de la clientèle et techniques de détection » en commun avec Suquet J.- B., Verdeil E., Castagnino F., coord. par H. Ducourant, A. Danieli, LATTS, Champs-sur-Marne, avril 2016

Le compteur d’électricité : usages et oubli d’un objet du quotidien à l’heure de la transition énergétique, colloque Sciences sociales et transitions énergétiques, Pacte, CNRS, Cired, Grenoble, mai 2015

Mesurer, tarifer, vendre l’électricité. La place du client particulier dans les processus de conception et de gestion du compteur d’électricité communicant, Journées Internationales de la sociologie de l’énergie 2015, Université François Rabelais, Tours, juillet 2015

Innovation, mesure et réseaux sociotechniques : les débats publics et les expérimentations autour du compteur électrique communicant, 3e Journée de l’Ecole doctorale Organisations, Marchés, Institutions, Université Paris Est, Ateliers Innovations, Créteil, janvier 2013

Interventions en entreprise (sélection)

 

Généralisation industrielle du compteur Linky et controverses sur les marchés de l’énergie, programme Smart, EDF Commerce, décembre 2016

Logiques économiques et moralisation de la mesure électrique. Éléments pour une sociologie d’innovation du compteur communicant Linky, Journée des Doctorants du département Innovation Commerciale, Analyse des marchés et de leur environnement (ICAME), EDF Lab, mai 2016

(avec C. Caron), Coopérations et mobilisations sociales : récit des processus d’innovation des compteurs Linky, Comité Opérationnel du programme Smart, EDF Commerce, DSI, La Défense, mars 2016

Enquêter sur un compteur d’électricité. Un objet technique à la conquête de mondes sociaux, Journée spéciale Linky, Enedis Auvergne Centre Limousin, showroom smart grid d’ENEDIS, Paris, février 2015

Une nouvelle alerte sanitaire avec Linky à l’été 2015 ?, Intervention sociologique auprès de la Direction de la Communication nationale du programme Linky d’ENEDIS, La Défense, juillet 2015

Le compteur électrique communicant. Des cadrages en conflit entre expertise, consumérisme et santé, Présentation du programme de recherche, Comité Métiers du département Innovation Commerciale, Analyse des marchés et de leur environnement (ICAME), EDF Lab, février 2013

Les commentaires sont clos.