Bruno Barroca

Recherche

Mon activité scientifique s’axe principalement sur le rapport entre territoires urbains et environnement dans un cadre général avec un domaine d’expertise fort sur les risques naturels. Pour être viables les villes, intégrer les « nouveaux » risques urbains, les évolutions climatiques,… doivent se transformer. A travers l’analyse de la vulnérabilité des espaces urbains et la résilience des systèmes c’est la tension entre aménagement, ingénierie et territoire qui oriente cette expertise sur la ville. La transformation et l’adaptation des villes aux risques dépasse la notion d’optimum technique. La mise en cause des équilibres urbains par les risques appelle tant une lecture systémique des structures urbaines qu’une lecture géographique des distributions sociales et spatiales d’aujourd’hui et de demain. C’est à cette double démarche que répond ma recherche qui s’articule entre des actions:

  • « académique », par des méthodes scientifiques étudiant la vulnérabilité et la résilience synchroniques des systèmes urbains.
  • « prospective » construisant des méthodes et modèles par un exercice d’échange et de confrontation avec des acteurs et des territoires pour y stimuler une réflexion sur l’avenir.
  • « impliquée », auprès des services de l’état, des collectivités locales, des urbanistes, architectes…

Formation

L’objet « ville » a nourri ma formation, par l’étude de la forme construite à diverses échelles. Un doctorat  en aménagement de l’espace et urbanisme, un double cursus finalisé par les diplômes d’Architecte DPLG et de DEA en « sciences de l’information géographique » ainsi que les études en Mathématique et Informatique (DEUG MIAS), me permirent d’accéder à des compétences multidisciplinaires orientées vers la compréhension de l’espace urbain et de son organisation

Enseignement

Mes enseignements sont essentiellement effectués au département génie urbain de l’UPEM. Plus ponctuellement ils s’inscrivent dans des autres universités ou dans les écoles d’architecture de Belleville, Nantes, Marne-la-Vallée, Mons. Ma pratique de la pédagogie est une pratique polymorphe, je privilégie lorsque cela me semble utile le passage d’un enseignement unidirectionnel technique et théorique à un enseignement plus interactif qui a pour objectif de rendre l’apprenant acteur de ses apprentissages.

Enseignements (comme recherche) se focalisent sur les territoires urbains, avec des échelles macro (agglomération), méso (la ville) et micro (le lieu) et concernent :

  • le projet urbain et les études urbaines dans le cadre de la pratique, en lien avec une commande d’un acteur publique et un territoire spécifique.
  • des aspects théoriques liés aux territoires urbains notamment sur les thématiques du risque (risques naturels, risques technologiques) des méthodes d’analyse (analyse typo morphologique…), des systèmes (approche systémique, systèmes techniques urbains), de l’architecture, de l’urbanisme.
  • des aspects techniques liés aux sciences géographiques, à la géomatique, à la représentation cartographique, à l’acquisition de données terrain et à l’exploitation par SIG (Importation des données, analyse spatiale, analyse des données…)

Publications

Les commentaires sont clos.