La gestion des risques. Origines, succès et limites du risk management

La gestion des risques. Origines, succès et limites du risk management
Jean-Pierre Galland
L’Harmattan, 2022, 194 p.

Depuis plusieurs décennies maintenant, dans les pays industrialisés, nous « gérons » des risques divers, parfois avec l’aide de risk managers plus ou moins spécialisés. Il existe même désormais une norme internationale qui recense et rend compte des conditions d’une bonne gestion des risques, de tous les risques. Le succès indéniable de cette notion a quelque chose d’étonnant, surtout si l’on se souvient de sa double origine : d’un côté au sein d’autorités publiques en charge d’assurer la sécurité physique de leurs ressortissants respectifs, de l’autre, dans les grandes entreprises privées nord-américaines, lesquelles souhaitaient réduire les charges financières imposées par leurs assureurs. Comment ces deux formes initiales et fort différentes de risk management en sont-elles venues à s’hybrider suffisamment pour qu’il devienne concevable de gérer en même temps tous les risques imaginables, de quelque nature qu’ils soient ?

Les commentaires sont clos.