Arrivée de Susana Neves Alves au LATTS

Susana  Neves Alves est arrivée au LATTS pour 2 ans en tant que chargée de recherche titulaire d’une bourse Marie Sklodowska-Curie et travaillera avec  Sylvy Jaglin. Son projet explorera les intersections entre technologies numériques et infrastructures d’eau à Nampula et Nacala au Mozambique et cherchera à contribuer à une compréhension plus large des infrastructures urbaines et des villes secondaires en Afrique.

Ses intérêts de recherche sont centrés sur les villes petites et moyennes en tant que sites critiques de recherche pour comprendre la fabrication et l’utilisation des infrastructures dans ces espaces urbains à très forte croissance démographique et spatiale.

Avant de rejoindre le LATTS, elle a été boursière postdoctorale de l’ESRC au département de géographie de l’université de Cambridge où elle a travaillé sur des thèmes similaires. Auparavant, comme associée de recherche postdoctorale à l’University College London, elle a étudié comment les marchés fonciers influencent les transitions urbaines dans quatre villes d’Afrique de l’Est – Hargeisa et Berbera en Somaliland et Kampala et Arua en Ouganda. A l’Urban Institute de l’université de Sheffield, elle a également participé en tant qu’associée de recherche à différents projets explorant les infrastructures énergétiques dans les villes du sud global.

Sa thèse de doctorat, soutenue en 2017 à l’University College London, est intitulée  » Creole Water Supply : states, neoliberalism and everyday practices in a secondary African city  » (Approvisionnement créole en eau: acteurs publics, néolibéralisme et pratiques quotidiennes dans une ville secondaire africaine) a examiné les rôles des pratiques quotidiennes des acteurs étatiques et non étatiques dans le façonnement de l’infrastructure de l’eau dans une petite ville secondaire en Afrique (Bafatá, Guinée-Bissau).

Les commentaires sont clos.