Les nouvelles sociologies du travail. Introduction à la sociologie de l’activité.

Pascal Ughetto
Les nouvelles sociologies du travail. Introduction à la sociologie de l’activité.
De Boeck Supérieur, 2018, 160 p.

La sociologie du travail a beaucoup évolué depuis un quart de siècle. Depuis les années 1990, des théories et des pratiques de recherche renouvellent les analyses en prêtant attention au travail en train de se faire. On parle de plus en plus d’une sociologie de l’activité ou d’une sociologie pragmatique du travail. Autour de notions comme l’action située, la cognition distribuée, les pratiques, les prises, les appuis de l’action, ces approches enrichissent les problématiques et renouvellent le regard sociologique sur le travail. Quelles sont ces théories ? Qu’appelle-t-on les workplace studies ? Quel est le rôle de la sociologie des sciences dans ces nouveaux apports ? Y a-t-il une unité de ces courants ? L’ouvrage pose ces questions et s’interroge aussi sur ce que cette sociologie de l’activité émergente change dans les rapports avec les autres disciplines. Il envisage aussi les relations avec une sociologie du travail plus classique. Loin d’être condamnées à rester enfermées dans de minutieuses descriptions de micro-situations, ces perspectives peuvent remonter vers les enjeux professionnels et organisationnels et envisager la division du travail, la subordination et la prescription du travail. Le débat pointu n’enlève rien à l’utilité de ces approches dans l’intervention ou la recherche-action. Destiné au public étudiant et aux spécialistes des autres branches de la sociologie désireux de comprendre les apports d’une analyse par l’activité, il pourra donc également être mis à profit par les praticiens.

Les commentaires sont clos.