Nouvel ouvrage du LATTS

C’est pour la bonne cause. Les désillusions du travail associatif
Simon Cottin-Marx
Les éditions de l’Atelier, 2021, 144 p.

 

 

 

 

Travailler pour la cause, avoir un métier qui a du sens, allier emploi et engagement : sur le papier, cela a tout du job idéal. Sauf quand ladite cause prend le pas sur tout le reste, à commencer par les conditions de travail : bas salaires, horaires extensibles, burn-out qui guette… Les associations oublieraient- elles de mettre en pratique, avec leurs propres employé·es, les valeurs qu’elles défendent ?
Avec 1,8 million de salarié·es, les associations constituent aujourd’hui un véritable monde du travail. S’appuyant sur une large enquête sociologique, l’auteur explore les spécificités de ces entreprises atypiques, prises entre travail et engagement, mais aussi soumises aux contraintes de l’État et du marché. Des contradictions qu’il est essentiel d’analyser pour redonner au travail la place qui lui convient dans cet univers particulier. Et que celui-ci reprenne tout son sens.

 

Les commentaires sont clos.