Séminaire du Groupe Transversal « Ville et Energie » Labex Futurs Urbains (UPE)

Le séminaire « Enjeux socio-économiques du comptage électrique net » du GT « Ville et énergie » qui devait avoir lieu le 6 décembre 2019, salle B021-B023 (Bienvenüe) est reporté en mars 2020.

Les pouvoirs politiques et les marchés mettent en place une diversité de solutions pour encourager le déploiement des dispositifs décentralisés de production d’énergie à partir de sources renouvelables. Les dispositifs de comptage électrique net apparaissent comme un moyen efficace pour encourager l’investissement dans les énergies renouvelables, car ils permettent de valoriser l’énergie non-autoconsommée par sa réinjection dans le réseau public à des tarifs intéressants.
Si les premières applications du comptage électrique net remontent aux années 1980, aux Etats-Unis, selon l’association professionnelle REN21, plus de 50 pays avaient mis en place des programmes de développement de ce dispositif en 2014, et aujourd’hui ce chiffre dépasse le nombre de 60. Ce foisonnement s’accompagne pourtant de controverses sur le plan des volumes de consommation électrique ou encore en termes d’effets sur le maintien des réseaux.
A l’occasion du séminaire, trois conférenciers invités proposeront différents points de vue sur les enjeux socio-économiques et politiques du comptage électrique net, en Europe et en Amérique du Nord.

 

Coordination scientifique : Sylvy Jaglin et Margot Pellegrino

Assistante du groupe : Marika Rupeka

 

Les commentaires sont clos.