Stève Bernardin reçoit le Prix International Jean Widner

Stève Bernardin est convié à l’Université de Fribourg (en Suisse), le 21 mars 2017, pour recevoir le Prix International Jean Widmer, décerné tous les deux ans à un jeune chercheur pour un article apportant une contribution remarquable à l’analyse des problèmes publics :
https://www.myscience.ch/events/id65594-remise_du_prix_jean_widmer_2016-university_of_fribourg

La remise du prix sera suivie d’une conférence qui lui permettra d’évoquer l’article en question, ainsi que son travail post-doctoral auprès du LATTS.

Un slogan résume parfaitement les campagnes de sécurité routière des années cinquante aux Etats-Unis : « Porter le problème au niveau du peuple ». Il renvoie à l’objectif affiché d’une appropriation populaire des préconisations de prévention, invitant chaque automobiliste à faire preuve de civisme et de discipline au volant. Une analyse plus précise révèle toutefois un autre but en filigrane. Il vise à organiser une mobilisation non plus individuelle mais collective, en faveur d’une forme de lobbying par la base, à l’encontre des élus prônant des priorités d’intervention distinctes de l’éducation ou de la répression. « Porter le problème au niveau du peuple », dans ces conditions, ne renvoie pas seulement à un objectif primaire de sécurité routière. Il invite aussi à une mobilisation essentiellement politique, en faveur d’un programme d’intervention unique. Le mettre en lumière invite à porter un regard critique sur les injonctions à l’appropriation populaire des problèmes publics, au-delà même du cas de la sécurité routière, pour interroger la manière dont elles contribuent implicitement à une forme d’occultation ou d’euphémisation du débat partisan.

Les commentaires sont clos.