Arrivée d’Hugo Cordier au LATTS

Hugo Cordier étudie la planification de l’éolien en mer en France, sous la direction de François-Mathieu Poupeau, dans le cadre d’une thèse CIFRE à RTE et au LATTS. Il a effectué une alternance à la R&D de RTE sur le chapitre 13 du rapport « Futurs énergétiques 2050 » (sciences sociales de l’énergie : sobriété/flexibilité/acceptabilité -notamment de l’éolien en mer-). Son intérêt pour l’éolien en mer n’est pas tout récent et outre le chapitre 13, il avait effectué un stage à la Commission Nationale du Débat public sur le sujet (AO4). Il s’était aussi investi à Energie Partagée pour un stage de fin d’études, ce qui lui permet aujourd’hui d’avoir une vue du micro (petites centrales PV citoyennes sur toitures d’écoles) au macro (parcs de 1,5GW, de plusieurs milliards d’euros). Il a étudié à Sciences Po Toulouse (avec un semestre à Hong Kong et un semestre à l’ambassade du Luxembourg à Londres), master affaires européennes. Il a complété ce cursus par 1 an d’alternance dans le master d’Arnaud Passalacqua « Energie, Ecologie, Sociétés » à l’université Paris Diderot.

Les commentaires sont clos.