Elsa Vivant

Biographie

Elsa Vivant est urbaniste et sociologue, enseignante-chercheuse habilitée à diriger des recherches.

Ses premières recherches concernent les relations entre mondes de l’art et de l’urbanisme comme prisme pour renouveler les questionnements sur les modes de production de la ville. Elle développe une analyse critique du rôle de la culture dans les dynamiques urbaines et la recomposition des territoires métropolitains. Dans sa thèse de doctorat, soutenue à l’Institut Français d’Urbanisme en 2006, elle a mis en évidence comment les lieux culturels alternatifs ont été progressivement intégré aux logiques dominantes de la production urbaine. Au cours de son post-doctorat à la London School of Economics, elle a étudié l’impact de la philanthropie dans l’évolution du paysage culturel, à travers différents projets muséaux. Ses travaux sur les formes d’instrumentalisation des projets culturels en urbanisme ont montré comment l’urbanisme endogénise la critique artiste dont il est l’objet.

Elle s’intéresse également à l’évolution des pratiques professionnelles dans le monde de l’urbanisme. Une première recherche a porté sur les conditions de travail des jeunes diplômés autoentrepreneur, dans le cadre d’un accueil comme chercheuse associée au Centre d’Etudes de l’Emploi. L’étude de collaborations entre des artistes et des urbanistes a inspiré un tournant dans ses pratiques de recherche en intégrant des démarches de recherche-création et en participant à des projets artistiques en lien avec ses thématiques de recherche dans le cadre d’un accueil en résidence aux Ateliers Médicis en tant qu’artiste-chercheuse. L’ensemble de ses réflexions structure son mémoire d’habilitation à diriger des recherches intitulé « Urbanisme et création », soutenu en juillet 2019.

A la suite d’une première collaboration avec des établissements de soin en santé mentale, elle a engagé un nouveau chantier de recherche, au cours d’un séjour à l’université d’Harvard, sur les réponses apportées à la crise des opioïdes aux Etats-Unis, en particulier les modes de gestion des conflits d’usage de l’espace public, l’évolution des pratiques policières vis-à-vis des usagers de drogues et les controverses sur la création de salles de consommation à moindre risque.

 Elsa Vivant enseigne à l’Ecole d’Urbanisme de Paris et dans les formations du département de Sciences humaines et sociales de l’Université Paris Est Marne la Vallée. Elle est directrice adjointe de l’école doctorale Villes, Territoires, Transport.

 

Publications

Les commentaires sont clos.