Nommer les lieux de la crise des opioïdes à Boston : un enjeu politique.

Elsa Vivant est l’auteur de cet article :

Elsa Vivant
Nommer les lieux de la crise des opioïdes à Boston : un enjeu politique.
EchoGéo, n°53
https://journals.openedition.org/echogeo/20001#quotation

Cet article analyse les différentes toponymies d’une scène ouverte de consommation de drogues, à Boston, localisée à l’interface de trois quartiers aux usages et dynamiques contrastées. Les réactions et demandes des riverains de ces différents quartiers sont révélateurs des rapports de pouvoir dans l’espace urbain dont les choix toponymiques sont les analyseurs : Mass & Cass renvoie à l’histoire urbaine, coloniale et raciale de la ville et de la prohibition ; Methadone Mile rappelle la stigmatisation des usagers et des lieux de soin ; Recovery Road exprime l’émergence de nouvelles pratiques de soin et de réduction des risques à l’œuvre dans ce secteur. Entrer sur cette scène par ses noms permet de dénouer la complexité de la crise des opioïdes en cours aux USA, de ses enjeux politiques et des infléchissements qu’elle provoque dans la politique des drogues.

 

Titre : L’entrée de l’Engagement center
Légende : Un corridor de grillage surveillé par trois caméras a été créé pour délimiter l’accès entre l’entrée du centre d’hébergement (à gauche) et le parking des services du shérif et de la prison du comté (à droite). Quelques tables en bois devant l’entrée du chapiteau forment une terrasse entourée de sanitaires mobiles de chantier.
Crédit : Source : Elsa Vivant

 

 

 

Les commentaires sont clos.