Ouvrir ou fermer les bouches d’incendie ? Des enjeux technico-économiques aux enjeux sociaux

Solène David et Agathe Euzen ont contribué à cet article

Solène David, Jean-Pierre Revéret et Agathe Euzen,
« Ouvrir ou fermer les bouches d’incendie ? », Développement durable et territoires [En ligne], Vol. 10, n°3 | Décembre 2019, mis en ligne le 20 décembre 2019, consulté le 17 juin 2020.
URL : http://journals.openedition.org/developpementdurable/15635
DOI : https://doi.org/10.4000/developpementdurable.15635

Connues et médiatisées en Île-de-France depuis 2015, les « ouvertures sauvages » désignent une pratique qui consiste à ouvrir de manière spontanée les bouches d’incendie, produisant de hauts geysers d’eau dans l’espace urbain. L’usage éphémère et illicite de cet équipement connecté au réseau d’eau potable et affecté à la défense incendie s’inscrit au cœur d’un phénomène complexe qui révèle, tout autant qu’il provoque, un ensemble de tensions et de perturbations techniques, sociales et territoriales autour de l’objet singulier qu’est la bouche d’incendie.

 

 

 

Les commentaires sont clos.